· 

« quand une langue meurt, un écosystème disparaît »

Pour le poète occitan Franc Bardòu, la langue d’Oc est traversée par une « insolence critique des calculs d’intérêt et des faux apparats ». Derrière cette langue se logent des modes de vie et de penser propres à un territoire marqué par les luttes sociales et paysannes, du Larzac aux Gilets jaunes. Elle est aujourd’hui menacée d’extinction, comme toutes les autres langues dites régionales.

Article à lire sur reporterre.net

Écrire commentaire

Commentaires: 0