Intention pour Bréau 2018 et partenariat avec le ULabParis

Nous avons été plusieurs à nous prononcer sur ce qui nous tenait à coeur pour ces Rencontres de Bréau

 

Didier : les Rencontres de Bréau tournent autour de ce lien entre ce qui se passe aujourd'hui pour les migrants qui arrivent en France, en Europe et ce qui s'est passé pour les migrants d'autres époques. Au Vigan on accueille aujourd'hui avec humanité, solidarité, engagement comme pendant la deuxième guerre. 

 

Lilian : Il est possible de rencontrer ces personnes qui accueillent au Vigan, de les écouter, d'apprendre de leurs pratiques et en même temps faire un travail d'histoire, de mémoire, de transmission à d'autres générations, sur d'autres époques, d'autres populations. 

 

Maurice : Nous vivons dans un monde plein de dangers et le plus grand danger est de ne pas expérimenter des formes de résistance et d'alternatives ; de perdre la passion de vivre et de ne plus oser. Ce qui va nous être donné à vivre pendant cette semaine dans les Cévennes va nous donner de l'énergie pour rendre possible les initiatives qui nous tiennent à coeur et auxquelles on croit. 

 

Mia : Ca me parlerait très fort que ces rencontres tournent autour de ces liens entre souffrances d'aujourd'hui et d'hier entre les différentes cultures qu'y ont été touchées et en tirer les conséquences en faisant des liens entre différents thèmes d'actualité.

 

 

"Il n'y a pas de transformation possible sur fond d'amnésie". (Mohamed Taleb)

 

 

 

Mia : La façon dont nous nous écoutons est fondamentale parce qu'elle va favoriser la parole de l'autre, ce qu'il a à dire.

 

Michèle : Je suis surprise et émerveillé de ce que vous donnez à vivre dans ces échanges, le degré d'humanité, le respect et aussi l'intensité d'écoute et de la présence de chacun. 

 

Loís : J'ai envie que cette semaine soit un réel moment participatif où chacun prenne des responsabilités, aussi bien pour la préparation que pendant la semaine, pour la faire fonctionner. Il n'y aurait plus « des bénévoles » ou « pas bénévoles » mais chacun s’impliquerait pour que tout puisse fonctionner. L’expression vivante de ce monde vers lequel nous tentons d'aller.

 

 

Comment prendre des décisions qui vont dans le sens du bien commun ?

 

 

Sophie : Je suis intéressée par une semaine qui concilie ma vie de famille et mon intérêt par le U Lab et la transformation de la qualité de vie des personnes. Si en plus du travail à partir du "U lab" le village de Bréau est en pleine nature et si les enfants sont pris en compte, mon mari et ma fille pourront venir et s'épanouiront.

 

Mia : Je souhaite me plonger dans la nature pendant une semaine invitant les autres du ULab à vivre simplement, en partageant des activités pour se connaitre autrement et en profiter pour faire expérimenter la démarche du "U" à Bréau.

 

Lilian : J'aimerais partager et m'enrichir de la passion des autres : les participants du ULab ont tellement de choses différentes qui leur tient à coeur et sur lesquelles je connais si peu ...

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0