Danses yiddish

Marcel a été formé par Ilan Zaoui dans sa troupe de danse Adama, où il a découvert la qualité de présence d’une danse qui se fait avec tout le corps, avec sa personne entière où corps ressentis et émotions se rencontrent. C’est aussi avec lui que Marcel a découvert la musique yiddish. Et ils partagent l’idée que l’on peut « transmettre et communiquer au public des messages de paix aux travers de la danse qu’il considère comme un vecteur formidable de communion entre les peuples ».

Depuis la troupe Adama, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et Marcel, devenu professeur de danse et animateur de stages, a créé ses propres chorégraphies et a affiné ses dons pédagogiques.

Par ailleurs, il a aussi, en quelque sorte, hérité d’une partie du bagage du chorégraphe Léon Blanc qui ayant déménagé en Suède a inventé des danses yiddish à partir de ses souvenirs d’enfance en Pologne et les a enseignées un peu partout en Europe.